Le blog

‹ Retour

Votre respect est-il limité aux clients avec des budgets illimités ?

Julie Carlson - Firstline - 04/08/2016 Si vous vous surprenez à râler sur les propriétaires qui ont peu de moyens, essayez d’être humain au lieu de juger et remplacez vos inquiétudes sur la faisabilité des soins par des propositions de flexibilité. « S’ils ne peuvent pas se permettre d’avoir des animaux alors ils ne devraient pas en avoir ! » J’entends ce jugement pratiquement tous les jours, mais est-ce juste ?

Soyons humains (au lieu de juger)

Avez-vous déjà été à deux doigts de la faillite personnelle ? Moi oui. Notre situation financière peut devenir si précaire et instable qu’un coup de plus peut s’avérer désastreux. Que se passerait-il si vous perdiez votre travail ? Vos factures continueraient à arriver que vous puissiez les payer ou non. Que feriez-vous ?

Pauvreté et propriétaires d’animaux

Beaucoup de personnes dans cette situation finissent par tout perdre, leur maison et tous leurs biens. On estime que cela arrive à environ 3,5 millions d’américains chaque année, soit une personne sur 100. Appliquez cela à votre clinique : sur 5000 clients, environ 50 vivent une banqueroute personnelle ou la perte de leur domicile. Leur demander d’abandonner leurs animaux en attendant de retrouver une situation financière stable est tout sauf simple.

human-738895_960_720Soyons humains (encore)

Il est prouvé que les animaux nous font nous sentir mieux, font baisser la pression artérielle et le niveau de stress. Pour beaucoup de ceux qui sont dans une situation financière difficile, leur animal est la seule chose qu’il leur reste. Si j’étais à leur place, mes animaux seraient la dernière chose que je voudrais abandonner.

Les finances des clients

La semaine dernière, une jeune vétérinaire a diagnostiqué et traité une parvovirose sur un chien. Quand l’ASV qui a présenté les choses au propriétaire lui a rapporté que celui-ci ne pouvait pas se le permettre et voulait connaître les autres options, elle est restée sans voix. Quand de telles situations arriveront, et ce sera le cas, nous devons faire taire nos jugements à l’emporte-pièce et accorder à ces propriétaires notre respect absolu.

Alors, que doit faire un vétérinaire ?

Le respect est gratuit. Vos services ne le sont pas. Il n’est pas possible de soigner les animaux gratuitement, mais voici ce que vous pouvez faire :
  • Quand il s’agit de parler du paiement, restez humble et empathique avec les clients en leur expliquant chaque partie du traitement. Laissez-leur vous dire ce qu’ils peuvent se permettre.
  • Soyez prêts à être flexible. Peut-être que ce client peut payer un peu chaque jour ou chaque semaine. Peut-être pouvez-vous suggérer d’autres traitements moins coûteux. Peut-être pourriez-vous leur faire la même réduction que celle que vous faîtes aux nouveaux clients.
  • Gardez en tête que votre client peut se montrer créatif aussi.
  Les difficultés financières peuvent affecter n’importe qui parmi nous. Si j’étais dans cette situation, je voudrais que quelqu’un vienne m’aider sans me juger. Soyez cette personne pour quelqu’un.

Consulter tous les articles

D’autres articles qui peuvent vous intéresser

Aller en haut