Le blog

‹ Retour

La leishmaniose en questions-réponses

Chien dans le sud de la France : attention a la leishmaniose

La leishmaniose est une maladie parasitaire (Leishmania infantum), transmise par un petit insecte volant, actif à la tombée de la nuit, le phlébotome. Ces dernières années, avec le réchauffement climatique, l’enzootie s’est étendue plus au Nord depuis le pourtour méditerranéen, actuellement jusqu’à une ligne Bordeaux-Lyon. Sans compter d’autres foyers à distance (vallée de la Loire, région parisienne, et même Brest !), liés aux déplacements des animaux ou de phlébotomes contaminés. Auparavant, le parasite sévissait d’avril à octobre, mais là aussi, la période d’activité tend à s’élargir. Les conseils aux propriétaires sont donc essentiels pour les informer des risques et tenter de prévenir la contamination de leurs animaux. Petite revue des questions qui pourraient vous être posées par des clients de plus en plus avertis (grâce à Internet notamment !)...

Nous partons bientôt en vacances dans le sud, et j’ai entendu dire qu’il y a la leishmaniose là-bas

Le docteur a vacciné notre chiot de 6 mois récemment. Il n’y a donc rien à craindre n’est-ce-pas ? Tout d’abord, parlons-nous bien du vaccin contre la leishmaniose ? Ce vaccin est très récent (2011), et n’est pas proposé systématiquement, contrairement aux valences habituelles. Le vétérinaire le propose en zone où sévit la maladie, ou pour des chiens susceptibles de s’y rendre ; il est donc important d’échanger avec lui sur ce sujet. Ensuite, en ce qui concerne la leishmaniose, la primovaccination ne peut être faite que sur des chiots de plus de 6 mois, et comprend 3 injections à 3 semaines d’intervalle, puis un rappel annuel. Votre animal sera au préalable testé, et ne pourra recevoir le vaccin que s’il est « négatif ». Côté efficacité, les chiens vaccinés ont 4 fois moins de risques de développer la maladie que ceux qui ne le sont pas, mais le vaccin n’empêche pas le risque d’infection, et il faut donc lui associer d’autres mesures préventives.

Dans ce cas, que nous conseillez-vous pour éviter que notre chien soit contaminé ?

La leishmaniose se transmet par la piqûre du phlébotome, surtout actif du crépuscule à l’aube. La prévention comprend donc deux volets :
  • Les mesures de « bon sens » : garder votre chien à l’intérieur du coucher au lever du soleil entre mars et octobre, placer des moustiquaires aux portes et fenêtres, pulvériser régulièrement des insecticides dans la maison.
  • Les anti-moustiques : choisir des répulsifs que nous vous conseillerons parce qu’ils disposent d’une AMM (autorisation de mise sur le marché) spécifique pour la prévention de la piqûre des phlébotomes.

Comment savoir si mon chien a la leishmaniose ?

Tout d’abord, votre chien peut être infecté, et rester porteur sans déclarer la maladie. L’incubation est longue (3 mois à 1 an, voire bien plus). La leishmaniose peut présenter de multiples symptômes, et le vétérinaire réalisera d’abord un examen clinique approfondi. De la fatigue, de la fièvre, une perte de poids, de gros ganglions, la présence de nombreuses squames ou des dépilations peuvent vous alerter. Pour confirmer le diagnostic, le praticien réalisera des tests sanguins, ou des prélèvements sur la peau ou les ganglions.

J’ai lu qu’on ne pouvait pas guérir de la leishmaniose !

C’est vrai l’infection leishmanienne est incurable, mais il existe différents médicaments, administrés en comprimés ou en injection, qui permettent de maintenir un plus ou moins bon état général de l’animal, selon le stade auquel on commence le traitement. Les récidives sont cependant fréquentes, et votre animal devra être suivi de près.

Y aurait-t-il un danger pour nous de vivre avec un chien malade ?

La leishmaniose se transmet à l’homme aussi par piqûre de phlébotome, et elle touche plutôt les individus ayant une immunité déficiente (enfants, malades). Cependant, la transmission directe du chien à l’homme (plaies ou contact direct) est très rare. Le risque réside surtout dans la présence des phlébotomes dans l’environnement. Pour toute question sur la leishmaniose, demandez conseil à votre vétérinaire.

Consulter tous les articles

D’autres articles qui peuvent vous intéresser

Aller en haut