Articles

‹ Retour

Comment gérer les demandes de médicaments par les clients à l’accueil ?

chiot-asv

Grégory Santaner

L’assistante vétérinaire est en première ligne quand il s’agit de recevoir des demandes de propriétaires d’animaux au sujet des médicaments. Cela peut générer des situations conflictuelles car les vétérinaires peuvent être assimilées à des pharmaciens distributeurs de médicaments pour les humains.

Il est donc nécessaire de savoir ce qui peut être fait en tant qu’établissement vétérinaire et en tant qu’assistante vétérinaire pour pouvoir l’expliquer clairement à des propriétaires d’animaux de compagnie parfois de passage.

Cas d’un animal non suivi dans votre établissement

Il peut par exemple s’agir d’une demande pour un traitement d’insuline pour un animal diabétique. Le client de passage peut avoir oublié son flacon chez lui et se présenter à vous pour obtenir un nouveau flacon d’insuline. Il faut alors indique que le Code de la Santé Publique ne permet pas au vétérinaire de délivrer ce médicament sans une consultation préalable. Si le propriétaire dispose de l’ordonnance et qu’elle date de moins d’un an, il peut se rendre en pharmacie pour obtenir l’insuline souhaitée.

En l’absence d’ordonnance, le seul moyen de délivrer cette insuline est de proposer un rendez-vous pour une consultation pour faire le point et délivrer, si nécessaire, l’insuline demandée.

Cas d’un animal suivi mais pour une pathologie différente

Il est également fréquent d’avoir des demandes pour un animal suivi habituellement. Cela peut, par exemple, être une demande pour un antiparasitaire sus prescription pour un animal suivi par exemple en consultation vaccinale. Dans ce cas, il faut à nouveau préciser que le médicament demandé contient un principe actif soumis à la réglementation et qu’il peut être prescrit puis délivré uniquement suite à une consultation.

Cas d’un médicament déjà prescrit une première fois

Ce cas concerne par exemple la délivrance d’antibiotiques avec un propriétaire qui souhaite à nouveau se voir délivrer le même antibiotique quelques semaines plus tard en cas de rechute. Dans ce cas, il faut préciser que vous ne pouvez pas, en tant qu’ASV, délivrer un médicament sur prescription et qu’il appartient au vétérinaire de revoir cela lors d’une consultation. Concernant les antibiotiques, il faut rappeler que l’utilisation récurrente de ces molécules peut favoriser l’apparition de résistance ce qui peut nuire à la santé de l’animal mais aussi des êtres humains.

Consulter tous les articles

D’autres articles qui peuvent vous intéresser

Aller en haut